A-A+
Ajouter aux favoris
Imprimer

Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG

Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG
Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG
Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG
Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG
Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG
Le Celly, ancien château de la famille Empain et de la FNAPG

Lavacherie
B-6681 Lavacherie (Sainte-Ode)

Tél : +32(0)61 32 88 01

Web : http://www.sainte-ode-toursime.be

Description

Accessibilité : 5

Très imposant, ce château de la famille Empain domine l'Ourthe occidentale et le village de Lavacherie. Le point de vue y est fort intéressant. Bel endroit pour pique-niquer dans l'herbe ou sur un banc.

Sous l'impulsion de Monsieur Raoul Nachez, le château et son domaine accueillirent après la seconde guerre mondiale les premiers bâtiments du futur centre hospitalier pour anciens prisonniers de guerre de la FEDERATION NATIONALE DES ANCIENS PRISONNIERS DE GUERRE (F.N.A.P.G.).
Ancien prisonnier et invalide de guerre 1949-1945, Monsieur Raoul Nachez, Président national de la F.N.A.P.G. est décédé le 23 janvier 1993 à 84 ans. Environ 3.500 personnes ont assisté à ses funérailles au Centre Hospitalier de Sainte-Ode, dont les dirigeants des différentes associations patriotiques, le Président de la Chambre, plusieurs ministres et anciens ministres et autres autorités et 400 porte-drapeaux.
L'hommage le plus émouvant fut celui des Prisonniers de Guerre et Prisonniers Politiques pour lesquels Raoul Nachez s'est battu pendant 50 ans. Toute sa vie, le Président Nachez mena un combat ardent pour forcer la Nation à traiter avec sollicitude ses soldats, ceux-là qui, par dizaines de milliers, avaient subi cinq ans de captivité en Allemagne. Des centaines de drapeaux tricolores s'inclinèrent sur la tombe où fut inhumé le Président Nachez dans le cimetière de la F.N.A.P.G. à Lavacherie, lui apportant le dernier salut de ses compagnons de captivité.

Sainte-Ode, petit village ardennais, est un peu devenu la capitale de la F.N.A.P.G., le lieu où les efforts de tout le mouvement se sont concrétisés par le centre hospitalier ouvert au public en 1972, havre d'accueil pour les anciens Prisonniers de Guerre et les Victimes de la guerre.

Retour liste
Top